Débats citoyens en Auvergne Rhône-Alpes au lycée Blaise Pascal

 Une table ronde sur le thème « les migrants et le projet politique européen »

Dans le cadre des « Débats Citoyens en Auvergne Rhône Alpes » et du projet « Etrange, étranger, étrangeté, regards sur l’Autre et sur l’ailleurs » une table ronde a réuni au lycée Blaise Pascal à Charbonnières le jeudi 23 mars 2017 plus de 150 lycéens autour de cinq personnalités :

  • Catherine Withol de Wenden, Directrice de recherche émérite au CNRS,
  • Hubert Julien-Laferrière Maire du 9e arrondissement,
  • Lorette Deneulin Ville, adjointe au Maire de Saint Genis les Ollières,
  • Jean-François Ploquin, Secrétaire générale de Forum Refugies-Cos,
  • Alain Réguillon, Président de la Maison de l’Europe et des européens de Lyon.

Une table ronde qui s’inscrit dans une continuité pédagogique

Cette table ronde ponctue un cycle de conférences et d’activités pédagogiques (expositions, voyages pédagogiques à Paris et Genève…) proposées depuis deux ans aux lycéens des trois niveaux seconde, première et terminale sur les thème « Traverser les frontières » et « femmes migrantes et citoyenneté » par une équipe pluridisciplinaire de douze professeurs d’Histoire Géographie, Français, SES.
Le travail de réflexion mené dans le cadre des cours a été enrichi dans les séances partagées en Accompagnement personnalisé et en Travaux personnels encadrés et au fil de l’avancé du projet la création d’un Club Citoyenneté ouvert au plus grand nombre pour partager « un regard de lycéen » sur des sujets et des enjeux de société s’est aussi imposé.

Une organisation orchestrée par une classe de première ES, le club citoyenneté et la web radio du lycée

L’organisation de la table ronde a mobilisé particulièrement une classe de première ES et le nouveau club citoyenneté (seconde, première, terminale) :
Les élèves de première ES ont d’abord installé début mars pour un mois l’exposition « Frontières » (Musée National de l’immigration) pour donner des outils d’information et de réflexion et permettre à tous les lycéens de se sentir concerné par la thématique de l’événement. Les élèves du club citoyenneté ont travaillé aux problématiques de la table ronde discutée ensuite en classe.

La première émission de la nouvelle Web Radio du lycée « Blaise News » lancé par le club citoyenneté a été réalisé pour introduire la table ronde. Des témoignages ont été recueillis comme celui de de Skender, mineur isolé, et de familles de réfugiés hébergés au centre d’accueil Forum-Réfugiés-Cosi de St. Genis les Ollières. Le but étant de remettre en question certains stéréotypes sur la question des migrants et d’introduire la table ronde. L’équipe vidéo du club citoyenneté constituée de quatre élèves a filmé les journalistes de « Blaise News » pendant toute la construction de l’émission dans le but de présenter leur travail sous forme d’un film lors de la table ronde.

 

Les élèves ont pris en charge par groupe la communication (validation carton d’invitation, tenue d’une table de presse), l’accueil des partenaires (table de presse et animation en matinée) et des personnalités, l’inscription des élèves volontaire du lycée pour assister à la table ronde, mais aussi la mise en place du cocktail et de la collation proposés aux participants, le vestiaire, etc…sans oublier la remise en état des lieux après l’événement. L’équipe médias constitués de six élèves a filmé les interventions pour monter un doc de 20mn a donné ensuite à tous les participants.

Une animation prise en charge par les élèves

L’animation de la table ronde a été prise en charge à la tribune par une élève de terminale ES (sciences politique) et une élève de première ES, toutes deux volontaires et un élève de terminale dans la salle pour les reprises entre l’introduction des intervenants et la parole donnée à l’assistance. Elles ont été les porte-parole du travail de préparation des élèves et de leur questionnement.

Introduction des présidentes de la table ronde

Près de 500.000 réfugiés ou migrants économiques ont frappé à la porte de l’Union européenne depuis janvier 2015. Loin de ralentir, l’afflux massif des exilés qui fuient leur pays et tentent de gagner principalement l’Allemagne et la Grande-Bretagne, s’aggrave.

  • Aujourd’hui certains pays ferment leurs frontières et durcissent leur législation (ex : la Hongrie, la Suède) : Quelle cohésion de l’Europe ? face aux frontières, à l’encampement ? et à la décision de laisser des millions de personnes aux portes de l’Europe ?
  • Le droit d’Asile et le fait réfugiés aujourd’hui : quelle différence entre migrants et réfugiés ? Qui sont-ils D’où viennent –ils et où vont-ils ? Quel statut l’Europe leur réserve-t-elle et est-elle réellement trop généreuse ?
  • L’Europe répartie les migrants : Comment , Ou en est-on aujourd’hui ?
  • L’idée d’une citoyenneté européenne est-elle remise en cause ?
  • La crise migratoire ne reflète-t-elle pas une crise plus profonde de l’Europe : la remise en cause de ses institutions, une vision « décliniste » de l’Europe ?

Un bilan très positif

La table ronde a créé une dynamique nouvelle. Pour la première fois une proposition était faite à l’ensemble des élèves et acteurs du lycée en dehors de tout cadre contraint. Les élèves organisateurs ont très vite mesuré l’importance de l’événement et l’investissement personnel pour chaque élève a été important dans les cours encadrant la thématique de la table ronde et en dehors des cours.
Le travail et les échanges en amont de la table ronde ont été riche pour mettre à plat les problèmes posés par le sujet, préparer les questions des présidentes de la table ronde, et pendant le montage de l’émission de « Blaise News ».
La prise en charge de l’organisation de la table ronde sur le fond et dans la mise en œuvre concrète a donné toute la place aux élèves qui s’en sont emparés avec autonomie et responsabilité.
L’intérêt des interventions et des échanges lors de la table ronde participent aux échos très élogieux que recueillent les élèves organisateurs de la table ronde aujourd’hui.

Article rédigé par Myriam Delay et Marie-France Lambert en collaboration avec Michèle Prieur